Les peuples meurtris par ces conflits et même plusieurs de leurs acteurs directs ignorent totalement l’existence de pactes secrets noués entre le duo Museveni/Kagame et ses parrains anglo-saxons dont les soutiens multiformes servent à pérenniser l’extermination des peuples entiers. Il s’agit d’une véritable organisation internationale criminelle qui dépasse tout d’entendement.

Afin de sécuriser l’information ultra sensible en rapport avec ce complot international, il fallut s’assurer du secret «absolu» de la part des principaux agents en versant à chacun une solde conséquente et surtout en mettant en place un réseau ultramoderne de satellites espions pour monopoliser, contrôler et neutraliser toute fuite d’information. La clause 24 des accords de communication confirme le rôle prépondérant des Etats-Unis dans l’entente et la complicité des crimes contre l’humanité et du génocide rwandais.

Mr. Déogratias Mushayidi, d’ethnie Tutsi, en 1990 devient le répresentant du FPR en Suisse. Alors qu’il vient de perdre toute sa famille dans la tragédie de 1994, il rentre au Rwanda. En mars 2000 il prend le chemin de l’exil à cause de ses publications très critiques du FPR. En novembre 2008, il poursuit la lutte pour la démocratie sur le terrain en Afrique des Grands Lacs, mais il est arrêté et condamné à la prison à vie au Rwanda. En 2012 il reçoit le prix Victoire Ingabire Umuhoza.

facebook
Twitter
Follow